Dormir, c’est grandir pour votre enfant

Partager cet article

Comme chaque matin, vous arrachez votre ado à son lit adoré pour être à l’heure à l’école. Il a encore veillé tard hier soir. Vous le revoyez bébé, vous réveiller la nuit sans vous laisser de répit. Ou écolier, fatigué de sa journée, clamer haut et fort « j’ai pas sommeil ! » à 20 h, vous faire un bisou et tomber dans les bras de Morphée à 20 h 03. Chaque âge a ses plaisirs… et son rythme de sommeil. Comme pour vous, les nuits de votre enfant rythment ses journées, et sa vie en général. Pour lui, bien dormir c’est aussi bien grandir ! Et mieux dormir pour vous.

Je dors, donc je grandis !

  • Nous avons tous besoin de dormir pour récupérer de nos fatigues physiques et nerveuses. Mais chez l’enfant, le sommeil est indispensable à sa croissance et à la maturation de son système nerveux. Sans compter qu’il favorise une foule de fonctions mentales et physiques comme la mémorisation et l’apprentissage.

  • Pendant certains stades de sommeil profond, notre cerveau sécrète une hormone de croissance qui permet de grandir, d’apprendre et de se développer. Plus on vieillit, moins on la secrète car on récupère moins avec l’âge. Vous ne grandissez donc plus (heureusement !) mais vous pouvez continuer d’apprendre à tout âge !

Quel rythme de sommeil à quel âge ?

Tout comme chez les adultes, il y a des petits et des gros dormeurs parmi les enfants. Et comme vous, votre enfant a des journées bien rythmées. La crèche, l’école, les activités extrascolaires… réduisent parfois son temps de sommeil. Une étude américaine a d’ailleurs démontré que beaucoup d’enfants en âge scolaire dorment trop peu. Or, votre bambin a besoin de son quota d’heures de sommeil pour bien grandir.

1. Les bébés : des gros dormeurs

  • De 0 à 3 mois : les cycles de sommeil sont courts. Le sommeil est réparti en période de 3 à 4 heures. Au début, Bébé a du mal à différencier le jour et la nuit.
  • De 3 à 6 mois : il arrive enfin à faire la différence, et vous pouvez commencer à souffler un peu. Il peut même dormir 9 heures d’affilée pendant la nuit !

Heures de sommeil de 0 à 6 mois : de 16 à 20 heures par jour

2. De 6 mois à 4 ans : le sens du rythme

  • Votre bout de chou trouve son rythme pas à pas. Il réduit progressivement son temps de sommeil en journée et dort plus longtemps la nuit. La quantité de sommeil diminue aussi.
  • Par contre, son sommeil peut être troublé par ses nouveaux apprentissages (marcher, parler, devenir propre…) et des événements importants (entrée à l’école, arrivée d’un petit frère…).

Heures de sommeil :

  • À partir de 6 mois : de 14 à 15 heures par jour
  • 2 – 4 ans : de 12 à 14 heures

3. De 4 à 12 ans : des grands actifs

  • Votre enfant se dépense beaucoup ! Un bon sommeil lui permet de récupérer et de faire le plein d’énergie. Il s’endort d’ailleurs généralement plus vite le soir.
  • Jusqu’à 5-6 ans, il a parfois encore besoin de faire une petite sieste en début d’après-midi.

Heures de sommeil :

  • 4 – 9 ans : de 10 à 11,5 heures par nuit
  • 10 – 12, voire 14 ans : de 9 à 10 heures

4. L’adolescent : adepte de la grasse mat'

  • Votre ado va souvent dormir tard et a du mal à se lever le matin ? C’est normal ! Les changements hormonaux de la puberté sont en cause.
  • Les adolescents ne se sentent pas fatigués le soir et n’ont donc pas envie d’aller dormir. Alors que leurs besoins en sommeil restent importants : de 8 à 10 heures par nuit en moyenne.
  • Bref, leur rythme de vie en semaine rend le manque de sommeil presque chronique. Et c’est pour cela que la grasse matinée est si populaire le week-end et durant les vacances scolaires chez les ados :)

Les signes de fatigue qui ne trompent pas

« J’ai pas sommeil ! », une phrase que vous entendez probablement souvent… Voici pourtant quelques signes de fatigue chez votre enfant qui vous mettront la puce à l’oreille.

Chez les plus petits :

  • Il se frotte les yeux, le nez ou les oreilles. Et bien sûr, il bâille souvent.
  • Sa température corporelle baisse. Ses gestes sont plus lents, il devient maladroit et se fait mal plus facilement.
  • Son comportement change : il est agité et irritable. Et il est parfois tellement excité qu’il en devient trop fatigué pour accepter d’aller dormir. Ou au contraire il cherche du réconfort, des câlins et se blottit dans vos bras.

Chez les écoliers :

  • Plus votre enfant grandit, plus les signes de fatigue sont difficiles à détecter. Il n’admettra pas facilement qu’il est fatigué, alors qu’il a passé une journée intense.
  • Vous pouvez par contre détecter rapidement un manque de sommeil :
  • Changement de comportement : il devient difficile et irritable, il pleure facilement.
  • Son visage est pâle, des cernes apparaissent sous ses yeux.
  • Il manque de concentration.

Quel que soit l’âge de votre enfant, vous pouvez instaurer un rituel d’endormissement qui l’encouragera à aller dormir. Raconter une histoire, lire un livre, faire un câlin...

Et comme vous, s’il a suffisamment dormi, il se lèvera du bon pied et sera de meilleure humeur !

Votre enfant dort bien ! Et vous ? Découvrez nos 6 règles d’or pour bien dormir.