Les acariens : l’ennemi n° 1 coupable des allergies

Partager cet article

On ne les voit pas, on ne les sent pas, et pourtant ils sont là ! Les acariens sont des petits parasites qui squattent votre maison et se logent par milliers dans chaque grain de poussière. Une poussière constituée de particules qui se forment à partir de squames, cheveux, déchets alimentaires, fibres ou encore déjections d’insectes présents dans l’air. Mais le vrai paradis pour ces intrus invisibles, c’est votre literie ! Ils y trouvent tout pour être heureux et peuvent vous mener la vie dure si vous êtes allergique. Car les acariens sont un allergène redoutable à l’origine de nombreuses allergies. Alors, soyez prêt à combattre ces envahisseurs grâce à nos conseils anti-acariens !

Portrait-robot d’un acarien

Avant de combattre l’ennemi, il faut apprendre à le connaître. Les acariens sont des bêtes microscopiques de la famille des arachnides. Il existe de nombreuses espèces d’acariens. Mais celui qui s’invite chez vous s’appelle « acarien de maison ».

  • Invisible à l’œil nu : il mesure en moyenne 0,2 à 0,4 mm de long.
  • Espérance de vie : environ 6 semaines, 3 mois maximum.
  • Vit en communauté : de 2 000 à 10 000 acariens dans un grain de poussière et jusqu’à 2 millions dans un matelas.
  • Se reproduit très vite dans les endroits chauds (entre 20 et 30 °C) et humides (entre 65 et 80 %). Plus la pièce est humide, plus il est heureux ! Votre chambre est donc le paradis pour eux.
  • Se loge dans les literies, oreillers, rideaux, canapés, tapis, jouets en peluche…
  • Sa nourriture préférée ? Peaux mortes (humaines et animales), cheveux, poils et ongles.
  • Signe particulier : tenace ! Difficile de s’en débarrasser complètement.
  • Qualité et défaut : il mange les squames mais il provoque des allergies chez les personnes qui y sont sensibles.

Des intrus dans votre lit

Vous avez probablement un point commun avec les acariens : ils aiment les lits douillets ! Pourquoi ? Parce qu’ils ont tout pour y couler des jours heureux.

  • La nuit, ils captent l’humidité de votre respiration et transpiration.
  • Ils consomment environ cinquante millions de squames rejetés par nuit dans le lit. Mais bonne nouvelle : ils ne viennent jamais sur votre corps qui est trop chaud pour eux.
  • Quand vous vous levez, ils se réfugient dans les replis des draps et votre matelas.

Un danger invisible pour les allergiques

Les allergies aux acariens en quelques chiffres :

  • En Europe, 1 personne sur 5 souffre d’une allergie aux acariens.
  • Et environ 10 % de la population belge.
  • 50 % des Belges présentent une sensibilité aux acariens.
  • Ces indésirables sont à l’origine d’environ 50 % des allergies.
  • Ils seraient même responsables de 75 % des allergies respiratoires !
  • Chez les enfants allergiques, c’est souvent la première allergie contractée.

Les causes et les symptômes de l’allergie ?

  • Ce ne sont pas les acariens qui causent l’allergie mais bien les dépouilles d’acariens morts et leurs déjections.
  • Les symptômes de l’allergie ? Démangeaisons ou écoulements nasaux, nez bouché, éternuements, picotements des yeux, maux de gorge, conjonctivites ou otites à répétition. Mais aussi des symptômes respiratoires plus importants comme des rhinites, des bronchites à répétition ou encore de l’asthme. Leur contact avec la peau peut aussi entraîner de l’eczéma (ou dermatite atopique).
  • L’utilisation du chauffage central et du double-vitrage, et l’isolation extrême des habitations n’arrangent rien. La température augmente, l’humidité aussi car l’air circule moins… Les acariens s’en donnent à cœur joie ! Et bien sûr, ils sont encore plus nombreux en hiver, période où nous aérons moins et chauffons plus les pièces.

Comment éliminer les acariens ?

Les acariens peuvent devenir une vraie plaie et troubler votre sommeil. Et la règle d’or pour les éliminer est une maison propre et saine, pas trop chauffée et bien aérée.

1. Un nettoyage régulier

  • Passez l’aspirateur 2 à 3 fois par semaine pendant environ 30 minutes, sans oublier le dessous des meubles et la literie.
ASTUCE : un aspirateur avec un filtre HEPA (High Efficiency Particulate Air ou filtre à particules aériennes à haute efficacité) aspire même les plus petites particules de poussière et rejette moins de débris d’acariens. Laissez aussi quelques centimètres entre les meubles et le mur pour pouvoir nettoyer à l’arrière.
  • Faites régulièrement les poussières sur vos meubles. Et lavez ensuite les surfaces lavables avec une serpillère ou un chiffon humide.
ASTUCE : n’utilisez pas de plumeau car il disperse les poussières et donc les acariens.
  • Si vous avez des carpettes et tapis, secouez-les toujours à l’extérieur.
  • Ne laissez pas vos animaux entrer dans votre chambre. Lavez votre linge de maison et de lit à 60 °C minimum. Et changez les draps chaque semaine.
ASTUCE : passer régulièrement votre linge au sèche-linge, même sans le laver, élimine déjà une bonne partie des acariens.
  • Lavez aussi les oreillers, couettes et couvertures à la plus haute température.
  • Rangez vos vêtements dans une armoire fermée et évitez les « tas » qui traînent.
  • N’oubliez pas de nettoyer les jouets en peluche de votre enfant.
ASTUCE : enveloppez-les dans un sac plastique et mettez-les au congélateur pendant 24 heures une fois par semaine. Les acariens ne résistent pas au grand froid !

2. La bonne atmosphère

  • Renouvelez l’air dans les pièces : aérez la chambre chaque jour pendant au moins ¼ d’heure, voire 30 minutes, surtout en hiver.
  • Le froid et le soleil permettent de tuer les acariens, sans toutefois vous débarrasser des cadavres et excréments.
ASTUCE : ouvrez vos stores et rideaux pour laisser entrer la lumière dans votre maison.
  • Aérez aussi votre literie : secouez les oreillers et la couette, et laissez-la ouverte.
  • Maintenez une bonne température dans la maison : 18-19 °C, dans la chambre de votre enfant aussi.
  • Traquez l’humidité dans la chambre. Le taux d’humidité des pièces ne doit pas dépasser 50 %. Pas de plante, d’aquarium ni de linge humide dans la chambre !
ASTUCE : vous pouvez utiliser un déshumidificateur d’air.

3. L’arsenal anti-acariens

  • Évitez, dans la mesure du possible, les tentures, tapis, moquettes, coussins, peluches, meubles rembourrés, ou encore bibelots qui prennent la poussière.
ASTUCE : la poussière se niche aussi souvent dans les livres. Conservez vos livres dans une armoire fermée plutôt que sur des étagères.
  • Préférez les stores et les sols lavables comme le lino, le vinyle, le parquet et le carrelage.
  • Évitez aussi les couvre-lits qui empêchent l’humidité de s’évaporer de votre lit.
  • Choisissez plutôt un sommier à lattes qu’un sommier à ressorts. Et optez pour une literie avec un traitement anti-acariens.
ASTUCE : mieux vaut choisir des matières synthétiques pour votre literie. Certains matelas sont recouverts d’une housse spéciale qui laisse circuler l’air et éloigne les acariens.

4. Des répulsifs naturels

  • Il existe des articles (de literie) fabriqués dans des matières naturellement résistantes aux acariens comme le latex naturel ou le bambou. D’autres disposent d’un traitement anti-acariens à base d’huiles essentielles (citron, lavande ou eucalyptus).
  • Le bicarbonate de soude n’est pas toxique et il suffit de répandre 20 g de poudre de ce produit par mètre carré de surface pour éliminer les acariens en un rien de temps.

Quelle literie choisir pour lutter contre les acariens ? Découvrez 5 articles imparables !